Accueil > Industries graphiques > Explosion de la lecture numérique

Explosion de la lecture numérique

Lire des livres numériques : bien plus qu’un engouement passager

Tous les 18 mois, est menée aux Etats-Unis une étude sur le comportement des consommateurs à l’égard de la lecture de livres numériques (e-books). Elle est extraite d’une enquête annuelle massive, portant sur 65 000 lecteurs, adultes et adolescents. La dernière mouture de cette étude, qui sera rendue publique le 21 novembre, est riche d’enseignement.

Examinons ensemble quelques chiffres.

Parmi les personnes ayant acheté au moins un e-book durant les 18 mois qui précèdent, près de 50 % sont prêts à attendre 3 mois pour obtenir la version électronique de leur auteur favori, plutôt que de lire immédiatement sur papier. Lors de la précédente enquête, seuls 38 % déclaraient accepter d’attendre aussi longtemps.

Parmi les « grands lecteurs numériques » (définis comme les consommateurs d’au moins un e-book par semaine), plus de 46 % déclarent avoir dépensé davantage, en achats payants. Lors de la précédente étude, seuls 30,4 % déclaraient avoir augmenté leurs achats. Cette information est particulièrement intéressante, car il est avéré que le comportement des « grands lecteurs » préfigure celui des consommateurs moyens, d’un délai compris entre 3 et 6 mois.

Le degré de satisfaction envers les appareils de lecture (liseuses, tablettes) est élevé. 75 % des personnes sont satisfaits, parmi lesquels 38 % se déclarent « très satisfaits ». Moins de 5 % considèrent que l’appareil ne valaient pas le prix qu’ils avaient payé pour l’usage qu’ils en ont.

Les barrières à l’accès aux e-book tombent. A la question « quelle serait le seul frein à lire davantage d’e-books ? », 33 % ont répondu « rien » (à comparer à 17,6 % dans l’enquête précédente).

Le rouleau-compresseur Amazon poursuit sa route, restant la source préférée pour l’acquisition d’e-books (stable, à 70 %) et comme source d’information (à 44 %). Barnes & Noble arrive en second avec 26 %, Apple en troisième position. A noter : une montée en puissance des bibliothèques, comme source appréciée d’achat d’e-books.

L’étude, en considérant les hauts niveaux de fidélité et de satisfaction, prévoit une poursuite de la forte croissance de la lecture numérique, l’e-book devenant à terme le principal canal de lecture pour beaucoup d’Américains. Elle constate aussi, à propos de la lecture d’e-books, que l’attitude et le comportement des consommateurs évoluent de mois en mois, et non pas d’année en année..

Alors, que penser de tout cela ?

En France, les frémissements d’un décollage se font sentir. Les mots Kindle ou Kobo feront bientôt partie de notre quotidien.

Il n’y a aucune raison objective à ce que le livre numérique ne suive pas ces traces américaines. Le Royaume-Uni, bénéficiant d’un atout linguistique, s’est déjà envolé. L’Espagne est en phase de démarrage. L’Allemagne et la France, à la traîne, ne vont pas tarder à suivre, comme on l’a vu lors de la toute récente Foire du Livre de Frankfurt.

L’étude nous enseigne surtout que l’usage d’un outil façonne notre posture. Tant que nous n’avons pas manipulé, apprivoisé, un nouvel appareil, la défiance et la réserve sont de mise. Le dicton ne dit-il pas : « l’essayer, c’est l’adopter » ?

Sans doute peut-on légitimement confronter les avantages du papier, et les limites (y compris sur le plan environnemental) de la lecture numérique.

Mais, s’il pleut demain, puis-je contrecarrer la météo ?

Jean-Philippe Behr

Graphiques lecture numérique USA

Publicités
Catégories :Industries graphiques Étiquettes : , , ,
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :